Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal
SharePoint

Pages

Gérer les autorisationsGérer les autorisations
|
Historique des versionsHistorique des versions

Nom

Titre

Commentaires

Contact

Adresse de messagerie du contact

Nom du contact

Image du contact

Répéter l’image

 

Audiences ciblées

Non ciblé

Masquer les URL physiques de la recherche

Barre de titre du navigateur

Description META

Mots clés META

Masquer dans les moteurs de recherche Internet

Contenu

​​Bonjour à tous,

De nouvelles informations de la journée en PJ et en particulier :

J'attire votre attention sur les précisions actuelles et à venir (suite au conseil des ministres de ce jour) sur le dispositif du chômage partiel (Cf. en PJ le CR FICIME sur l'ITW de la ministre du travail Muriel PENICAUD). Merci de m'informer de vos dépôt de dossiers et de leur acceptation.
L'analyse plus détaillée des 24 ordonnances à suivre demain je pense.
 

Quelques autres liens utiles :

________________________________

  • Quelques News lues dans la presse :

Coronavirus: les eurodéputés appellent l'UE à en faire plus pour le secteur agricole
Le président de la commission de l'Agriculture du Parlement européen, Norbert Lins, réclame dans une lettre du 23 mars une série de mesures pour soutenir le secteur agricole face aux conséquences de l'épidémie de coronavirus: dérogations à la Pac, aide d'urgence, facilitation du transport. Alors que les ministres de l'Agriculture des Vingt-sept doivent avoir un échange de vues en visioconférence le 25 mars sur le dossier, l'eurodéputé appelle dans ce courrier - adressé à la présidence croate du Conseil et au commissaire européen Janusz Wojciechowski - à simplifier au maximum les procédures de la Pac en autorisant des «dérogations générales» jusqu'au 31 décembre 2020. Il demande également que certains produits (aliments pour animaux, engrais, produits phytopharmaceutiques) soient ajoutés à la liste des biens essentiels aux consommateurs européens pour qu'ils puissent passer facilement les frontières par les «couloirs verts» mis en place. L'accès de la main-d'œuvre saisonnière «principalement originaire d'Europe centrale et orientale, aux exploitations agricoles d'Europe occidentale devrait être facilité par un accord entre les pays d'origine, de transit et de destination», écrit-il également. Norbert Lins souhaite, enfin, l'activation de «lignes de crédit d'urgence» pour les agriculteurs, et notamment une aide spéciale pour le stockage privé pour les produits et les secteurs dont la viabilité économique est menacée en raison de la fermeture de débouchés d'une importance cruciale, comme le secteur de la restauration.

Le gouvernement présente un plan pour faciliter l'embauche de saisonniers
Dans un communiqué paru le 24 mars, les ministères de l'Economie, du Travail et de l'Agriculture, présentent un «plan de soutien spécifique» pour faciliter l'embauche de saisonniers dans le «secteur agricole et agroalimentaire», dans un contexte de manque de main d'oeuvre saisonnière étrangère. Principale mesure: le gouvernement annonce que, dans le cadre de l'application de la loi d'urgence du 23 mars, il sera permis à un salarié de cumuler une indemnité de chômage partiel avec un salaire provenant de la filière agroalimentaire. Seule condition: obtenir un accord des deux entreprises sur un délai de prévenance de 7 jours avant la fin du contrat et la reprise de son travail initial. Deuxième mesure: le ministère du Travail va mettre en place, «avec Pôle emploi», une «plateforme dédiée aux secteurs qui ont, dans cette période des besoins particuliers de recrutement» (offres disponibles sans créer de compte, présélection des candidats possible par Pôle emploi). Enfin, concernant les mesures de protection sanitaire, un guide pratique spécifique à la filière va être «largement diffusé avant la fin de la semaine» par le ministère du Travail pour donner aux «entreprises et aux exploitations» des «solutions très concrètes et opérationnelles».

Didier Guillaum​e appelle les Français sans activité s'engager dans l'agriculture
Invité sur RMC et BFMTV le 24 mars au matin à l'émission de Jean-Jacques Bourdin, le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume a appelé «toutes celles et ceux qui n'ont pas d'activité de rejoindre la grande armée de l'agriculture française». «Je veux lancer un grand appel à l'armée de l'ombre, aux femmes et aux hommes qui ne travaillent pas». Il a lancé cet appel à ceux qui sont confinés dans leur appartement ou dans leur maison, en raison de l'épidémie, et qui peuvent être actuellement «serveur dans un restaurant, hôtesse d'accueil dans un hôtel, coiffeur du quartier», a-t-il énuméré. «Il y a la possibilité d'avoir 200 000 emplois directs dans l'agriculture. Rejoignez celles et ceux qui vont nous permettre de nous nourrir de façon propre, saine, durable», a encore martelé le ministre de l'Agriculture. Il a déclaré que les salariés «seront payés par les agriculteurs» et que «le problème en agriculture n'est pas de payer la main d'œuvre mais d'en trouver». Il a conclu ce chapitre en soulignant que «les agriculteurs n'ont pas besoin d'être protégés mais d'être soutenus».
 

________________________________


Alain Savary,

Directeur Général d'Axema

En PJ :

Actualite Categorie

Page Image

Description de l'actualité

Entreprise

Keyword meta

Sous catégorie actualités

Sous catégorie actualités

Date de dé-parution ou d’archivage

Paves pour aller plus Loin

Liens

État d’approbation Approuvé
Type de contenu: AxemaActualite
Version :
Créé le par
Dernière modification le par