Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal
SharePoint
Skip Navigation LinksAxema > Espace Presse > Publications

L'ANNUAIRE DES ENTREPRISES

Axema

Retrouvez les industriels du secteur de l'Agroéquipement et leurs produits.

Voir toutes les entreprises

le secteur de l'agroequipement

Axema

Le secteur regroupe des entreprises qui produisent et commercialisent des équipements et des matériels, fixes et roulants, destinés à divers utilisateurs.

En savoir plus

AXEMAG

Axema

Téléchargez la dernière parution d'AXEMAG, le journal des industriels de l'Agroéquipement

AXEMAG NUMERO 21

Consulter Axemag

RAPPORT ÉCONOMIQUE AXEMA

4 avril 2019 à Paris

RAPPORT ÉCONOMIQUE AXEMA

LE MARCHÉ FRANÇAIS DES AGROÉQUIPEMENTS POURSUIT UNE DYNAMIQUE DE CROISSANCE EN 2018


Axema, organisation qui représente les industriels de l’agroéquipement, publie son rapport économique 2018. Si le secteur des agroéquipements continue sa progression amorcée en 2017 pour renouer avec son niveau de croissance de moyenne période, cette dernière reste en retrait par rapport aux niveaux exceptionnels atteints en 2012. Pour autant, ces signaux positifs permettent à la France de conserver une place de leader mondial dans des segments clés en se plaçant 5ème exportateur mondial des agroéquipements.

Dans cette dynamique, les industriels de l’agroéquipement cherchent à recruter mais sont confrontés à une pénurie de compétences qui bride leur croissance.


UN MARCHE QUI RENOUE AVEC LA CROISSANCE ET SON NIVEAU DE MOYENNE PERIODE

Le marché français des agroéquipements neufs a progressé de +6,5% pour atteindre 5,376 milliards d’euros en 2018. Il consolide sa deuxième place européenne derrière l’Allemagne (6,5 Mds € en 2017), devant l’Italie (3,9 Mds € en 2017) et le Royaume-Uni (2,6 Mds €). Si l’on rajoute le marché de l’occasion et des services associés à ce marché du neuf, la France devient même la première puissance agro-équipementière européenne, avec un chiffre d’affaires de 17,5 milliards d’euros.

Le marché français de l’agroéquipement poursuivra sa progression et atteindra 5,618 milliards d’euros (+4,5%) en 2019, avec un premier semestre dynamique et un second semestre plus nuancé. Les bonnes performances agricoles en 2018, ainsi que la persistance de besoins d’investissements dans certains secteurs (grandes cultures, polyculture-élevage…) invitent à l’optimisme, malgré la montée des incertitudes liées au Brexit et à la situation économique de l’Union Européenne.

Un redressement est notamment attendu sur le marché des tracteurs (30% de la production française d’agroéquipements), après plusieurs années de baisse en volume. Des évolutions positives sont également espérées du côté du matériel de viticulture (7% de la production), ainsi que des matériels de laiterie et de manutention (notamment chargeurs télescopiques). Notons qu’à 5,6 milliards d’euros, le marché français de l’agroéquipement ne fera que retrouver son niveau de moyenne période (2012-2018) et restera encore en retrait par rapport aux niveaux exceptionnels atteints en 2012 et 2013.


ÉVOLUTION DU MARCHE DES AGROEQUIPEMENTS FRANÇAIS

 

LA FRANCE CONSOLIDE SES POSITIONS EN EUROPE ET DANS LE MONDE

Dans le sillage du marché, la production française d’agroéquipements s’est redressée en 2018. La France s’affirme comme la troisième puissance industrielle européenne dans les agroéquipements derrière l’Allemagne et l’Italie, avec une production en hausse de +5,8% en 2018, à 4,9 milliards d’euros. La part de la France dans la production européenne se maintient sur le moyen terme, autour de 11%, témoignant de la présence d’un socle industriel solide et pérenne. La France s’illustre notamment sur plusieurs segments de marché. Elle est le leader européen dans le matériel de laiterie et occupe la deuxième position européenne sur de nombreux segments​ tels que la fabrication de tracteurs (21% de la production européenne), de matériel d’élevage (15%), de fenaison (17%) et de produits pour la viticulture (7%).

Près de 70% de la production sont exportés dans plus d’une centaine de pays dans le monde. Si l’Europe concentre 82% des exportations françaises, aucun pays ne représente plus de 20% du total. Le premier importateur de produits français est l’Allemagne (18% des exportations en valeur), suivi du Royaume-Uni (9%), de la Belgique (5,5%), de l’Espagne (5,1%), l’Italie complétant le top 5 avec 4,8% des exportations françaises. La France est le cinquième exportateur mondial d’agroéquipements derrière l’Allemagne (n°1), les États-Unis, la Chine et l’Italie. La part de la France dans les exportations mondiales se maintient, voire augmente, depuis quelques années signe là encore d’une grande solidité des positions françaises sur les marchés extérieurs.

LE POIDS DU TOP 5 DANS LES EXPORTATIONS MONDIALES D’AGROEQUIPEMENTS

Unité : %, part des exportations totales


Source primaire : Trade Map


LES MARGES SE REDRESSENT MAIS DEMEURENT SOUS LEUR NIVEAU DE 2011-2013

Du côté des performances d’exploitation, l’amélioration se poursuit chez les fabricants et les importateurs français de machines agricoles. Au sein du panel des adhérents Axema, le taux de marge brute d’exploitation est passé en 2018 au-dessus de la barre des 4% du chiffre d’affaires. Bien qu’en hausse, ce taux reste significativement inférieur à ceux atteints au cours de la période 2006-2008 ou 2011-2013. Globalement, la rentabilité opérationnelle des entreprises de fabrication et d’importation de matériel agricole reste modeste et inférieure à celle de nombreux autres secteurs industriels.


LE TAUX DE MARGE BRUTE D’EXPLOITATION DES ADHERENTS AXEMA

Unité : %, part du chiffre d’affaires ou de la valeur ajoutée


Source : Axema, d’après comptes déposés aux greffes des tribunaux de commerce (via Diane BvD)

COMPARAISONS AVEC LES TAUX DE MARGE DANS D’AUTRES SECTEURS DE L’INDUSTRIE MANUFACTURIERE EN 2016 (DERNIERES DONNEES DISPONIBLES)

Unité : %, part de l’EBE dans le chiffre d’affaires (CA) ou dans la valeur ajoutée (VA)


(*) Le machinisme agricole est une branche du secteur de la fabrication de machines et équipements

Sources : INSEE et Axema, d’après comptes déposés aux greffes des tribunaux de commerce (via Diane BvD)


LA PENURIE DE COMPETENCE FREINE LA CROISSANCE

Le secteur des agroéquipements recrute ! L’emploi salarié y a progressé de +2,1% en 2018 (environ 22 000 salariés). Une hausse de +2,3% est attendue en 2019, ce qui représente 450 recrutements nets. Depuis 2010, l’emploi salarié a augmenté de +6,5% dans les agroéquipements, alors qu’il a diminué de 5,6% dans l’industrie manufacturière. Dans une dynamique positive, le secteur des agroéquipements souffre, comme beaucoup d’autres, de difficultés de recrutement qui brident leur croissance. En 2018, 56% des adhérents Axema déclaraient avoir des difficultés à recruter, malgré des conditions sociales et salariales attractives. De nombreux métiers sont en tension dans la filière : techniciens itinérants SAV, inspecteurs commerciaux, responsables produits, commerciaux export… L’attractivité de la filière et la marque employeur sont devenus un enjeu majeur pour la profession.

ÉVOLUTION COMPAREE DE L’EMPLOI DANS L’INDUSTRIE ET L’AGROEQUIPEMENT EN FRANCE

Unité : indices en volume, base 100 en 2010


Sources : INSEE (emploi dans l’industrie manufacturière), AXEMA (emploi dans les agroéquipements)


A propos d'AXEMA

AXEMA est l’association française des acteurs industriels de la filière des agroéquipements et de l’Agroenvironnement. Elle regroupe les constructeurs français et importateurs de matériels agricoles des différentes filières de la production agricole, végétale et animale, ainsi que les producteurs et importateurs de matériels pour l'entretien des espaces verts. AXEMA compte 224 sociétés membres réparties entre fabricants (70%) et importateurs (30%).

Pour nous suivre : www.axema.fr, Twitter : @AxemaFR, LinkedIn : AXEMA



Contacts presse :

Julie Chaouat - Agence Comfluence
Julie.chaouat@comfluence.fr
01 40 07 98 20

​Muriel Casé - Axema
m.case@axema.fr
01 42 12 85 92​

Axema