Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal
SharePoint
Skip Navigation LinksAxema > Espace Presse > Publications

L'ANNUAIRE DES ENTREPRISES

Axema

Retrouvez les industriels du secteur de l'Agroéquipement et leurs produits.

Voir toutes les entreprises

le secteur de l'agroequipement

Axema

Le secteur regroupe des entreprises qui produisent et commercialisent des équipements et des matériels, fixes et roulants, destinés à divers utilisateurs.

En savoir plus

AXEMAG

Axema

Téléchargez la toute ** NOUVELLE FORMULE ** d'AXEMAG, le journal des industriels de l'Agroéquipement

AXEMAG NUMERO 19

Consulter Axemag

AXEMA - Communiqué de presse

18 octobre 2018 à Paris

Paris, le 18 octobre 201​8


ENQUÊTE DE CONJONCTURE AXEMA SUR LE SECTEUR DES AGROEQUIPEMENTS EN 2018

CONFIANTS DANS LA ​REPRISE ECONOMIQUE, LES DIRIGEANTS D’ENTREPRISES INVESTISSENT DANS LA R&D ET L’EMPLOI

Axema, qui représente les industriels de l’Agroéquipement, publie son enquête annuelle de conjoncture du secteur. Ses résultats confirment que les industriels renouent avec la reprise économique. Cette situation se traduit par une hausse générale du chiffre d’affaires des entreprises, un besoin de renforcer les capacités de production et d’investir dans l’emploi et la R&D.

Des résultats encourageants à pondérer avec des difficultés structurantes qui impactent notamment les PME, comme des marges pénalisées par une très forte hausse des coûts matières premières, ainsi qu’une hausse du besoin en fond de roulement. 
Pour autant, 2/3 des dirigeants anticipent une poursuite de la croissance au 1er semestre 2019.

La filière de l’Agroéquipement continue de s’inscrire dans une dynamique de reprise économique

Plus d’un dirigeant sur deux déclare connaître une reprise économique, avec une croissance plus importante sur les marchés export. En effet, le chiffre d’affaires des entreprises de la filière Agroéquipement (fabrication et commerce) croît de +6% au 1er semestre 2018.
Le secteur des matériels d’élevage est de loin celui qui connaît la croissance la plus importante, suivi des matériels de transport. Les entreprises de matériels de semis, de plantation et de travail du sol connaissent également une croissance.   

Plus encourageantes encore, les perspectives de chiffre d’affaires des entreprises restent positives au 2ème semestre pour 57% des dirigeants (vs. 47% en 2017). Les hausses de chiffre d’affaires les plus significatives sur ce semestre sont celles des matériels de semis et de plantation. 

2/3 des dirigeants anticipent une poursuite de la croissance (supérieure à 2%) au 1er semestre 2019. Ces projections positives s’expliquent par la hausse des revenus agricoles, la stabilité de la santé économique des exploitations agricoles et la baisse des investissements des exploitations ces deux dernières années. 

Concernant les capacités de production, seulement 53% des dirigeants considèrent avoir des capacités de production suffisantes (58% en 2017). 32% des dirigeants souhaitent les développer. 

« Une conjoncture positive que l’on peut en partie corréler à l’amélioration de la situation financière des exploitations agricoles ces deux dernières années et ce malgré une baisse des rendements agricoles », estime Frédéric Martin, Président d’Axema. 


Un besoin en fond de roulement en hausse qui pénalise les petites entreprises

Alors que les créances clients (57 jours) et les dettes fournisseurs (52 jours) augmentent parallèlement par rapport à l’année passée, le besoin en fond de roulement (BFR) connaît une hausse pour atteindre en moyenne 105 jours. Une situation qui s’explique par l’effet d’un poids plus important des stocks. Cette situation pénalise surtout les PME qui ont un BFR de 135 jours contre 70 jours de chiffre d’affaires pour les ETI et grands groupes.


Les marges progressent mais se confrontent à la hausse des prix des matières premières

En 2017, la marge se redresse pour atteindre un taux à 23%, similaire à celui de 2016. Pour autant, la marge du secteur de l’Agroéquipement reste très éloignée de celle du secteur industriel en général (38%).
L’augmentation du prix des matières premières devient le premier facteur explicatif de la baisse des marges selon 45% des industriels interrogés (+ 31pt en 2018 vs. 2017). Loin devant les faibles volumes de ventes (-35pt en 2018 vs. 2017), l’augmentation des coûts liée à la règlementation (+2pt) et l’augmentation de la masse salariale. 
Ce sont les entreprises les plus importantes qui préservent le mieux leurs marges, avec un taux de marge à 22% en 2017 par rapport aux PME affichant un taux à 11% sur la même période.


Un secteur en tension de recrutements

Ce contexte de reprise conjugué aux projections encourageantes promet des recrutements sur les prochains mois dans les entreprises du secteur des agroéquipements. En effet, les recrutements en CDI connaissent une hausse de 2,1% en 2018, avec une prévision de +2,3% pour 2019. 

Les fonctions de production seront les premières concernées afin de permettre aux industriels de répondre à la demande croissante (49% des emplois prévus en 2019). Après les fonctions support, le secteur compte également recruter des techniciens itinérants (9% des emplois à pourvoir en 2019).

« Nous observons une pénurie importante sur les capacités de production. C'est l'une des tendances montante et préoccupante de 2018. 
1/3 des dirigeants d’entreprises rencontre de grosses difficultés de recrutement, c'est l'un des principaux enjeux pour les entreprises sur les années à venir » estime Frédéric Martin. 


Un secteur qui investit au service de l’agriculture de demain

Alors que le monde agricole connait une mutation profonde, les entreprises ont investi 4,1% de leur CA en 2018 (vs. 3,6% en 2017) dans la R&D, afin de développer des solutions innovantes, comme les agroéquipements plus intelligents et plus précis pour accélérer la transition écologique de la production agricole. 

Pour Frédéric Martin, « les industriels s’inscrivent globalement dans une dynamique très positive. Ils ont confiance dans la reprise et mettent tout en œuvre pour investir dans l’avenir : en termes de main d’œuvre pour renforcer l’outil de production, mais aussi en termes d’innovation, pour répondre à la demande croissante de la société et des agriculteurs ».


Méthodologie de réalisation de la note de conjoncture
La note de conjoncture AXEMA est réalisée sur la base des données suivantes :
- Les résultats de conjoncture à partir des données officielles (INSEE, AGRESTE) et des résultats des entreprises à partir des bilans des adhérents, et résultats de l’enquête de conjoncture.
- Les résultats de l’enquête annuelle de conjoncture réalisée en septembre/octobre 2018 auprès des dirigeants d’entreprises spécialisées dans la fabrication et l’importation de machines agricoles et d’entretien des espaces verts en France.
- Les résultats de l'enquête annuelle des rémunérations et d’emploi réalisée à l’été 2018 auprès des dirigeants d'entreprises spécialisées dans la fabrication et l'importation de machines agricoles et d'entretien des espaces verts en France.

A propos d'AXEMA
AXEMA est l’association française des acteurs industriels de la filière des agroéquipements et de l’Agroenvironnement. Elle regroupe les constructeurs français et importateurs de matériels agricoles des différentes filières de la production agricole, végétale et animale, ainsi que les producteurs et importateurs de matériels pour l'entretien des espaces verts. AXEMA compte 224 sociétés membres réparties entre fabricants (70%) et importateurs (30%).
 ​
Pour nous suivre : www.axema.fr, Twitter : @AxemaFR, LinkedIn : AXEMA

Contacts : 
Julie Chaouat - Agence Comfluence
Julie.chaouat@comfluence.fr 
01 40 07 98 20
 
Muriel Casé - Axema
m.case@axema.fr 
01 42 12 85 92

Axema