Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal
SharePoint
Skip Navigation LinksAxema > Espace Presse > Publications

L'ANNUAIRE DES ENTREPRISES

Axema

Retrouvez les industriels du secteur de l'Agroéquipement et leurs produits.

Voir toutes les entreprises

le secteur de l'agroequipement

Axema

Le secteur regroupe des entreprises qui produisent et commercialisent des équipements et des matériels, fixes et roulants, destinés à divers utilisateurs.

En savoir plus

AXEMAG

Axema

Téléchargez le numéro 18 d'AXEMAG, le journal des industriels de l'Agroéquipement

AXEMAG NUMERO 18

Consulter Axemag

AXEMA - Communiqué de presse

18 octobre 2017 à PARIS

​Enquête de conjoncture AXEMA 2017

LES INDUSTRIELS DES AGROÉQUIPEMENTS ANTICIPENT LA REPRISE DU MARCHÉ EN FRANCE ET À L’EXPORT

Axema a dévoilé, le 18 octobre 2017, les résultats de son enquête annuelle de conjoncture du secteur des agroéquipements. Après plusieurs années de repli, les indicateurs repassent au vert. Malgré des inquiétudes sur la pérennité de la reprise du secteur agricole, les industriels sont confiants avec des stocks d’équipements redevenus normaux, des capacités de production jugées suffisantes et des marges en phase de reconstitution mais qui restent inférieures à la moyenne de l’industrie. Les perspectives de chiffre d’affaires au 1er semestre 2018 sont bien orientées avec 60% des entreprises qui prévoient des hausses de chiffre d’affaires de plus de 3% contre seulement 5% des entreprises qui anticipent une baisse.

Un secteur agricole qui entrevoit une sortie de crise

Axema a interrogé ses adhérents, industriels de l’agroéquipement, sur leur perception de la santé du secteur agricole. Alors qu’en 2016, les industriels indiquaient à 76% percevoir un moral mauvais ou très mauvais chez les agriculteurs, ils sont aujourd’hui 66% à déclarer percevoir un moral moyen à bon chez les agriculteurs. Même si la santé financière des exploitations agricoles reste encore fragile, les perspectives s’orientent positivement laissant entrevoir des capacités d’investissement plus importantes.

Le secteur des agroéquipements sur la voie de la reprise

Malgré la crise subie par le secteur des agroéquipements depuis 3 ans, les entreprises du secteur se sont employées à maintenir des relations saines et durables avec leurs fournisseurs et leurs clients. Les créances clients (50 jours) et les dettes fournisseurs (49 jours) se stabilisent à près de 50 jours, en phase avec les obligations de la loi LME.

Les stocks des entreprises industrielles ont aujourd’hui tendance à baisser. En 2016, 33% des entreprises considéraient leurs stocks comme supérieurs à la normale. En 2017, elles ne sont plus que 21%, soit une baisse de 12%.

Le taux d’utilisation des capacités de production se redresse. En effet, 20% des entreprises jugent leurs capacités insuffisantes pour faire face à la demande. Et seulement 23% des entreprises jugent leurs capacités de production plus que suffisantes (contre 52% en 2016).

La marge* des entreprises industrielles s’améliore mais doit encore progresser

Les entreprises ont fait le choix, pendant les 3 dernières années, de préserver leurs capacités industrielles alors que l’activité baissait fortement, générant des charges importantes et faisant chuter les taux de marge à 19% en 2015. En 2016, la marge attendue se redresse à 23% mais reste éloignée de la marge du secteur industriel en général (39%). La hausse attendue des volumes devrait fortement contribuer à redresser les niveaux de marge du secteur des agroéquipements. Ce sont les entreprises les plus importantes qui préservent le mieux leurs marges. En effet, les ETI et les grands groupes affichent un taux de marge de 21% en 2016 et les PME de 12%. Il est donc primordial que le tissu industriel français se développe pour atteindre une taille critique.

Des perspectives de chiffre d’affaires encourageantes en France et à l’export

Sur le marché français, seulement 19% des entreprises anticipent une baisse de leur chiffre d’affaires au 2ème semestre 2017 contre 37% au premier semestre. Elles sont 44% à anticiper une hausse de leur chiffre d’affaires au 2ème semestre 2017 contre seulement 29% au premier semestre.

Les perspectives sont encore plus positives pour le premier semestre 2018 avec 59% des entreprises qui anticipent une hausse de plus de 3% de leur chiffre d’affaires et seulement 5% qui déclarent anticiper une baisse de plus de 3% de leur chiffre d’affaires.

Les industriels s’investissent également fortement à l’export. 58% d’entre eux anticipent une hausse de plus de 3% de leur chiffre d’affaires à l’export pour le 1er semestre 2018.

Le secteur des agroéquipements recrute

Malgré un marché en net recul en 2016, les entreprises du secteur des agroéquipements ont fait le choix de preserver l’emploi. Les effectifs du secteur ont reculé de seulement 2% (en CDI). Signe des bonnes perspectives du secteur, les industriels estiment à +2,4% la hausse des recrutements en CDI en 2017. Mais ils doivent faire face à des difficultés importantes de recrutement et principalement d’attractivité du secteur. Les profils de techniciens itinérants sont particulièrement recherchés par l’ensemble des entreprises. Un nombre croissant d’entreprises recherche également des profils liés aux principaux leviers de développement du secteur, à savoir des commerciaux export afin d’ouvrir de nouveaux marchés et des fonctions R&D afin de développer des solutions innovantes pour un secteur agricole en pleine mutation. La conception des agroéquipements du futur, plus intelligents et plus précis pour accélerer la transition écologique de la production agricole, nécessitera de nouveaux talents et engendrera des emplois pérennes.​

___________________________________________________________________________________________

ACTUALITÉS AXEMA : LE CONSORTIUM ROBAGRI EN PHASE DE LANCEMENT

Réunissant une cinquantaine d’acteurs concernés par la robotique agricole issus des univers de l’industrie, de la recherche et des laboratoires de robotique… le projet RobAgri sera officiellement créé sous la forme d’une association le 20 octobre 2017 au cours de son Assemblée Générale Constitutive.

Le projet RobAgri propose donc de rassembler des acteurs de ces technologies robotiques agricoles au sein d’une structure ayant pour ambition de fédérer les efforts en matière de recherche et de développement, de tests et de certification autour de huit activités « socles ». Mais également de favoriser l’intensification de la conception, la fabrication et la mise sur le marché des robots agricoles par chacun de ses membres, individuellement ou regroupés en consortium.

Quatre groupes de travail engageront alors leurs travaux sur les thèmes clés pour le développement de la robotique agricole :

• GT-A : Mise en place d’une veille scientifique et technique

• GT-B : Identifications de projets R&D et dispositifs de financement

• GT-C : Qualification des performances et Certification

• GT-D : Expertise Réglementaire et Normative

___________________________________________________________________________________________

A propos d’AXEMA

AXEMA est le syndicat français des acteurs industriels de la filière des agroéquipements et de l’agroenvironnement. Il regroupe les constructeurs français et importateurs de matériels agricoles des différentes filières de la production agricole, végétale et animale, ainsi que les producteurs et importateurs de matériels pour l'entretien des espaces verts. AXEMA compte 230 sociétés réparties entre fabricants (69%) et importateurs (31%).

_______________

* marge = EBE/Valeur Ajoutée

CONTACTS PRESSE :

Olivia de Catheu / Sylvain Camus, agence Comfluence Muriel Casé, Axema
olivia.decatheu@comfluence.fr - 01 40 07 34 25 m.case@axema.fr – 01 42 12 85 92
sylvain.camus@comfluence.fr - 06 12 16 38 60​

Axema