Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal
SharePoint
Skip Navigation LinksAxema > Espace Presse > Publications

L'ANNUAIRE DES ENTREPRISES

Axema

Retrouvez les industriels du secteur de l'Agroéquipement et leurs produits.

Voir toutes les entreprises

le secteur de l'agroequipement

Axema

Le secteur regroupe des entreprises qui produisent et commercialisent des équipements et des matériels, fixes et roulants, destinés à divers utilisateurs.

En savoir plus

AXEMAG

Axema

Téléchargez la dernière parution d'AXEMAG, le journal des industriels de l'Agroéquipement

AXEMAG NUMERO 21

Consulter Axemag

CEMA - Communiqué de presse

30 novembre 2016 à BRUXELLES

La reprise des marchés des machines agricoles n'est pas prévue pour 2017

Comme annoncé, la demande a diminué en 2016

Bruxelles, 30 novembre 2016 – La baisse de la demande, fin 2016, dans le secteur des machines agricoles en Europe n'aura pas fait mentir les prévisionnistes. Les perspectives pour 2017 ne semblent guère meilleures. On s'attend à une demande inférieure ou, tout au mieux, stable pour la plupart des engins agricoles.

Malgré la tendance globale à la baisse, certains pays s'en sortent relativement bien comme la France et l'Espagne qui figurent parmi les marchés les plus favorables en Europe. Cependant, la demande sur le marché français a commencé à ralentir au cours du second semestre 2016, et cette tendance devrait se poursuivre au cours des prochains mois pour déboucher sur une nouvelle baisse estimée à près de 5% en 2017. Les perspectives pour le marché espagnol sont, quant à elles, plus encourageantes pour 2016 et pour l'année à venir, avec une hausse de 5% prévue pour 2017.

Avec une chute de 9%, l'Allemagne se trouve parmi les marchés les moins performants en 2016. Cette baisse devrait se poursuivre en 2017, à une vitesse moindre, de l'ordre de -2%. La demande au Royaume-Uni reste faible, en particulier pour les machines agricoles hors tracteurs. Pour 2017, le marché devrait se stabiliser. De la même manière, les marchés italien, belge et néerlandais devraient subir une légère baisse en 2016.

Les ventes de tracteurs agricoles en Europe au cours des neuf premiers mois de 2016 ont été 4,5% inférieures par rapport à la même période l'année dernière. Toutefois, la baisse au cours du 3ème trimestre a ralenti à -2,2% par rapport au 3ème trimestre de 2015. La demande est particulièrement faible pour les tracteurs de moyenne gamme entre 125hp et 250hp.

Dans les pays du réseau CEMA (1), seuls l'Autriche, la Belgique et l'Espagne ont connu une hausse des ventes de tracteurs en 2016 par rapport à 2015. Tous les autres pays, comme l'Italie, ont vu leurs ventes stagner. En France, les ventes de tracteurs ont augmenté au cours du premier semestre puis une forte chute au troisième trimestre a entraîné une baisse globale sur l'année. Le marché allemand a connu une forte hausse au 3ème trimestre après un début d'année 2016 très timide. À ce jour, les ventes en 2016 ne sont que 2% plus faibles qu'en 2015. La demande a également chuté au Danemark et aux Pays-Bas. Les économistes des associations membres du CEMA prévoient que la demande de tracteurs demeure à un niveau similaire, donc relativement faible, en 2017.

On remarque tout de même un pic de la demande en septembre dans la catégorie de puissance 56 kW à 130 kW (75 hp à 175 hp). Cela peut s'expliquer par la fin de certaines dispositions transitoires dans le cadre de la législation européenne sur les émissions de gaz d'échappement. Il était impératif pour de nombreux tracteurs équipés de moteurs Stage IIIB d'être immatriculés avant le 1er octobre, au risque de ne plus pouvoir l'être ultérieurement.

Conformément aux prévisions, la demande concernant la plupart des autres machines agricoles a diminué dans les pays membres du CEMA. On prévoit une baisse de 13% des ventes de moissonneuses-batteuses en 2016, avec des chutes observées dans tous les pays du CEMA. Pour 2017, le marché devrait chuter plus drastiquement. Une baisse significative est particulièrement attendue en France.

En 2016, le marché des tondeuses a subi une baisse de près de 10%. Il n'y a qu'en Espagne où le marché a connu une croissance. Les marchés français et italien quant à eux sont restés stables. Cette tendance devrait se poursuivre en 2017 avec une demande encore un peu plus faible.

Une baisse similaire de 10% est constatée sur le marché des récolteuses-hacheuses en 2016. Une nouvelle fois, le marché espagnol a été le plus performant. Dans les autres pays, seul le marché belge a connu une croissance et le marché italien est resté stable. On s'attend à ce que la demande se stabilise en 2017 avec seulement quelques taux de croissance faibles ou des baisses sur les différents marchés du CEMA.

La baisse de la demande des presses s'est limitée à 2,4%. La demande dans tous les pays est restée stable ou a diminué de manière marginale. Une baisse plus significative est attendue pour 2017.

Les pulvérisateurs ont été les seuls produits à voir leurs ventes augmenter en 2016. Une hausse de 3,6% a été principalement due à une forte demande en Espagne et dans une moindre mesure en Italie. Les ventes en Allemagne et au Royaume-Uni ont été plus faibles. Le marché des pulvérisateurs ne maintiendra certainement pas ce taux de croissance en 2017, étant donné la forte chute de la demande attendue en Allemagne.

Malgré des prévisions peu encourageantes pour 2017, le Baromètre du climat des affaires du CEMA montre une légère reprise depuis son niveau le plus bas (cf. graphique ci-dessous). On peut y voir le signe d'un développement positif à venir en 2017 (2).


Légende :

Indice CEMA du climat des affaires (CBI)
CBI
Situation actuelle
Évolution attendue
Source : Baromètre du climat des affaires du CEMA
Indice = somme de 1) évaluation de la situation conjoncturelle actuelle et 2) prévision du chiffre d'affaires,
échelle de -100 à +100


- FIN -

Pour plus d'informations, veuillez contacter :

Beatriz Arribas – Responsable de la communication CEMA

Téléphone : + 32 2 706 81 73

E-mail : secretariat@cema-agri.org

 

CEMA (www.cema-agri.org) is the European association of agricultural machinery industry. The industry represented by CEMA includes 4,500 manufacturers of agricultural machinery. 135,000 persons directly work in this branch of business, 125,000 persons work indirectly in distribution and maintenance. The companies are mainly small and medium-sized manufacturers according to the EU definition and generated a total turnover of 27 billion euros in 2014.


------------------------------

(1) : Les pays du CEMA pris en compte dans ce rapport sont : la Belgique, la France, l’Allemagne, l’Italie, les Pays-Bas, l’Espagne et le Royaume-Uni.

(2) : À titre d’étude mensuelle adressée aux dirigeants du secteur européen des machines agricoles et couvrant les principales catégories de produits, le Baromètre CEMA fournit une vue d’ensemble régulière des tendances du secteur sur la base du climat actuel des affaires et du chiffre d’affaires attendu pour les 6 prochains mois.​


Axema